Février est le Mois de l’histoire des Noirs. Partout au pays, on profite de ce mois pour célébrer les multiples réalisations et apports de Canadiens noirs qui, à travers le temps, ont contribué à construire la nation multiculturelle dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Encore aujourd’hui, peu de Canadiens savent que des Africains sont devenus des esclaves sur le territoire qui constitue aujourd’hui le Canada. Plusieurs ignorent encore que les Noirs qui ont lutté contre l’esclavage ont aidé à jeter les bases de la société canadienne diversifiée et inclusive.

Le Mois de l’histoire des Noirs est l’occasion d’en apprendre plus sur les importantes et nombreuses contributions des Canadiens noirs à la croissance et au développement du Canada, ainsi qu’au sujet de la diversité des communautés noires et leur importance pour l’histoire du pays.

À titre d’exemple, encore aujourd’hui, très peu de gens savent qu’une foule d’objets de la vie courante ont été inventés ou améliorés en ce qu’on en connaît aujourd’hui par des membres de la communauté noire.  À l’époque, les inventeurs noirs faisaient parfois breveter leurs inventions par quelqu’un d’autre étant donné les nombreux obstacles engendrés par la ségrégation et la discrimination raciale. Le manque de fonds et l’accès limité à des services comme des prêts bancaires en sont des exemples. Par ailleurs, lorsque l’esclavage était légal, toute découverte d’esclaves était automatiquement la propriété du maître. Cela peut en partie expliquer pourquoi de nombreux inventeurs noirs demeurent méconnus.

Quelques exemples d’objets inventés par des membres de la communauté noire au fil des ans :

La boîte aux lettres
Philip B. Downing (1891)

Les feux de signalisation
Garret Morgan (1923)

Les systèmes de sécurité domestique
Marie Van Brittan Brown (1969)

L’extincteur d’incendies
Thomas J. Martin (1872)

Le masque à gaz Garret Morgan (1914)

Les produits de soins capillaires
Madam J.C. Walker (1910)

D’ailleurs dans le cadre de ce mois de février marquant le 30e anniversaire du Mois de l’histoire des Noirs, l’organisme sherbrookois Actions interculturelles propose une série de balados qui traitent les enjeux en lien avec la diversité. Quelques-unes d’entre elles seront présentées le 26 février 2021, lors d’un symposium organisé par des jeunes leaders de la communauté noire de Québec.

La campagne de sensibilisation « On se ressemble + qu’on pense » qui vise à prévenir le racisme et la discrimination, continuera sa publication de deux nouvelles affiches chaque semaine. Les citoyens pourront voir ces dernières dans tous les autobus de la STS durant tout le mois de février. L’organisme fera également la distribution d’autocollants dans les commerces et bureaux pendant le mois de février.

Deux activités pour reconnaître et contrer l’intimidation auront lieu virtuellement le mercredi 10 février, de 12 h à 13 h, et le jeudi le 27 février, de 19 h à 20 h.